Le PID

Le PID
Pulvérisation intradomiciliaire d’insecticide (PID)
Selon le Guide pratique de lutte contre le paludisme en entreprise, la PID est une technique de lutte anti-vectorielle qui consiste à pulvériser de l’insecticide liquide sur les murs intérieurs des habitations. Son effet est double :
Un effet létal : les anophèles qui se trouvent à l’intérieur de la maison sont tués en
quelques instants en se posant sur les murs ;Un effet répulsif : la PID dissuade - cette fois avant la piqûre - les anophèles de rentrer dans une habitation dont les murs sont pulvérisés d’insecticide.
Par ailleurs, certains insecticides utilisés pour la PID réduisent fortement la présence d’autres insectes nuisibles comme les cafards et les mouches. Toutefois, il importe pour la lutte antipaludique et la lutte contre les autres maladies transmises par certains vecteurs,d’utiliser uniquement des insecticides qui satisfont aux normes publiées par l’OMS afin de garantir la qualité spécifiée assurant ainsi une efficacité et une sécurité maximales. De plus,l’odeur, la visibilité des dépôts, l’efficacité contre les insectes nuisibles et d’autres facteurs influencent l’acceptabilité des pulvérisations à l’intérieur des habitations par la communauté.
La pulvérisation intradomiciliaire était une des composantes des axes d’intervention stratégique du Plan Stratégique de Lutte contre le Paludisme 2007-2010 du pays. Sa mise en œuvre est restée à un test expérimental dans une localité de la ville de Yaoundé même si des initiatives individuelles peuvent être notées.Au Cameroun, la pulvérisation intradomiciliaire d’insecticide reste faible. Dans
l’ensemble, les résultats du tableau 3.5 révèlent que moins de 2 % de ménages enquêtés ont déclaré que les murs internes de leurs logements ont été pulvérisés au cours des 12 mois derniers qui précèdent l’enquête.
gouvernemental. On remarque avec surprise que 32 % de ménages pulvérisés l’ont été par leurs membres. Cette proportion relativement élevée de membres de ménages ayant pulvérisé les murs intérieurs de la maison pourrait traduire une confusion de la PID à l’utilisation des insecticides par les ménages. En effet, la Pulvérisation intradomiciliaire d'insecticide (PID) est le plus souvent limitée à la pulvérisation faite par une organisation gouvernementale, privée ou non-gouvernementale.
L’analyse différentielle de la PID selon certaines caractéristiques des ménages permet de constater que les logements du milieu urbain sont en proportion plus nombreux à avoir été pulvérisés que ceux du milieu rural (3 % contre 1 %) en particulier ceux des villes de
Yaoundé/Douala (5 %). Les ménages de la région de l’Adamaoua (3 %) et du Sud-Ouest (3
%), ceux les plus riches (4 %) sont en proportion plus nombreux à avoir été pulvérisé au cours des 12 derniers mois ayant précédé l’enquête.
En ce qui concerne le délai moyen depuis la dernière pulvérisation, il est de 5,4 mois selon les enquêtés. Ce délai moyen est de 5,7 mois en milieu rural, 5,4 mois dans les Autres villes et 5,3 mois pour les villes de Yaoundé/Douala.
Par rapport aux sources de pulvérisation, 22 % de ménages ont été pulvérisés par les services des compagnies du secteur privé, 18 % par les services d’employés/programme